Une chanson connue dans le monde entier

"Sur le Pont d'Avignon,on y danse, on y danse..."
Au XVe siècle, de nombreuses chansons populaires qui accompagnent les noces évoquent le Pont d'Avignon. Elles sont appelées "chansons des oreillers".

On en trouve la trace dans différentes régions de France, et même au Canada.

Ces chansons populaires inspirent peut-être Pierre Certon, compositeur de musique de chapelle du Roy au XVIe siècle. Très connu à l'époque, ce chansonnier, outre des historiettes comiques et scandaleuses, écrivait aussi des oeuvres religieuses. Il compose une messe, "Sus le Pont d'Avignon", dont la mélodie est relativement éloignée de la chanson que nous connaissons aujourd'hui. L'air de la comptine, sous sa forme actuelle, apparait en 1853 dans l'opérette d'Adolphe Adam intitulée "l'Auberge Pleine". 

Le succès international vient quelques années après avec une autre opérette, lancée en 1876, qui s'appelait finalement "Sur le Pont d'Avignon".

Les Avignonnais, en fait, ne dansaient pas sur le pont, son étroitesse ne permettant ni farandole ni sarabande. Par contre, la formation des îles et notamment celle de la Barthelasse, a développé une intense activité de pique-nique et de guinguettes qui a permis de transformer les berges du Rhône en un lieu de détente et de loisirs dès le XIXe siècle. C'est donc à cette époque que l'on dansait, non pas sur, mais.... sous le pont.