Mise en accessibilité du Pont d'Avignon

Un symbole, un défi, un exemple...
Classé en 1995 au Patrimoine Mondial de l’UNESCO, le Pont appartient à tous les peuples. À ce titre rendre la visite du monument possible à toute personne en fauteuil et en parfaite autonomie répond de la plus belle manière à ce principe d’universalité.

actu /// TOURISME ET HANDICAP : LE PONT LABELLISÉ !

Le Pont Saint-Bénezet, premier site du moyen-âge accessible en totale autonomie, obtient le label Tourisme et handicap pour les handicaps moteur et mental.
Après 4 ans de mobilisation et 7 mois de travaux, le célèbre pont d’Avignon élargit aujourd’hui son offre d’accueil touristique en s’ouvrant à tous les publics. De novembre 2015 à septembre 2016, 1567 personnes à mobilité réduite ont été accueillies sur le Pont d’Avignon. D’autres dispositifs visant l’obtention du label pour le handicap auditif et visuel, sont actuellement à l’étude.

UN DEFI

Comment permettre aux personnes porteuses d’un handicap moteur et mental d’accéder, dans les meilleures conditions possibles, à ce témoin majeur de l’Histoire du XIIème siècle tout en respectant l’architecture du monument ? Réussir cet équilibre était une gageure difficile à relever mais pas insurmontable à l’instar du parcours de vie d’une personne en fauteuil.

UN EXEMPLE

Au travers de cette mise en accessibilité d’un monument à la renommée internationale, Avignon ouvre une voie et montre l’exemple. Celui d’une ville désireuse de voir évoluer son patrimoine, le rendre vivant et l’offrir au plus grand nombre. La ville souhaite ainsi élargir son attractivité à tous les publics, et espère susciter ainsi un effet d’entraînement auprès de l’ensemble des acteurs touristiques du territoire.
Ce projet majeur d’aménagement et de travaux visant à l’accessibilité des personnes à mobilité réduite a été assuré par Didier Repellin, architecte en Chef des Monuments Historiques, en collaboration avec Michel Silvestre, architecte en chef, directeur de la conservation des Monuments Historiques de la Ville.
Ce projet a reçu la participation financière de l’Etat, la Ville d’Avignon, la Région Provence-Alpes-Côte d’Azur, Avignon Tourisme, la Caisse d’Epargne Provence-Alpes-Corse et Areva Melox.
Il a bénéficié de l’expertise et de l’accompagnement de l’Association des Paralysés de France.
Enfin il a reçu le soutien du fonds de dotation et du cercle des Entreprises Partenaires du Palais des Papes et du Pont d’Avignon.

LES ENJEUX DE LA RESTAURATION : un compromis entre l’aspect et la facilité de roulement.

Le Pont devait conserver son aspect pavé ; or le revêtement du tablier doit être aussi lisse que possible pour les PMR (Personnes à mobilité réduite). Des propositions de béton ou asphalte ont d’abord été envisagées mais elles ne furent pas acceptables.
Le châtelet étant déjà en galets éclatés (le roulement en est aisé), c'est la solution qui a finalement été retenue. Elle présente l’avantage de permettre une circulation fluide sur le tablier du Pont, sans pour autant impacter l’aspect visuel ou l’intégrité historique du monument.
Cette étude a donné le projet de référence pour la mise en place des travaux. L’opération a fait l’objet d’une unique tranche de travaux d’une durée de 7 mois. Ils ont porté sur l’ensemble du tablier du Pont. Le traitement de la rampe, de la surface extérieure de la voûte et de la calade a été exécuté en deux temps, afin de conserver l’accès pour le public.

LES OUTILS

Tout comme le Palais des Papes, le monument dispose déjà d’un certain nombre d’outils de médiation multimédia ainsi que des supports muséographiques conçus pour répondre aux besoins de tous, y compris aux personnes souffrant d’un handicap.
- Un Audioguide multimédia en 11 langues avec bouton point de repérage non voyant
- Une vidéo synchronisée à l’audioguide en 11 langues et sous titrées en anglais et français qui offre déjà aux personnes malentendante la possibilité de lire les commentaires.
- Des panneaux didactiques de textes et des cartels traduits en 2 langues majeures (anglais, italien) présentés dans un lettrage suffisamment gros pour les personnes malvoyantes, ainsi que certaines pièces et collections muséographiques d’une très bonne accessibilité visuelle de par leur format.
- Une tablette numérique multimédia (français/anglais) qui permet aux personnes à mobilité réduite de disposer, grâce à ce dispositif embarqué, de l’ensemble des informations et des contenus pédagogiques et historiques avec notamment la reconstitution du pont en 3D à différentes époques à partir de points de vue non accessibles (vidéos, commentaires, musique…).
- Enfin, une formation spécifique a été dispensée aux guides pour appréhender les différents publics en situation de handicap.

Les dispositifs à venir

Dans les années à venir la Ville d’Avignon et Avignon Tourisme espèrent pouvoir mettre en place :
- Une signalétique tactile de repérage des lieux
- Une boucle d’induction magnétique
- Une signalétique de repérage du monument à partir d’une maquette tactile

Mais aussi créer :
- Une visite audioguidée spécifique pour les personnes non-voyantes
- Une visite multimédia en Langage des Signes Français